Chemains et autres recueils

source : santabanta.com

source : santabanta.com

Tu avances, l’orteil timide sur une route.
Elle est pavée de miettes d’opales :
de tous petits cailloux qui t’attendaient en silence.
Certains sont plus brillants que d’autres
et tu te demandes pourquoi.

Extrait du poème liminaire

Chemains est un recueil de poésie en vers libres et en prose commencé à l’automne 2013 dans le cours Écriture de la poésie avec François Dumont, à l’Université Laval. Le recueil soumis à la mi-session comportait quinze pages ainsi qu’une postface. À l’heure actuelle, je tente de l’étoffer. Certains poèmes sont des hommages à des auteurs que j’ai appris à connaître et à apprécier.  D’autres sont des textes liés à l’esprit du voyage, du déménagement, de l’aventure nomade, `la politique ou à l’histoire de certains pays. Enfin, on retrouve des défis proposés via Facebook par des amis (ex : fais-moi un poème avec le mot « cougar »). Ceci a donné lieu au défi poésie où des gens me demandent un poème original inspiré d’une idée, d’un mot, d’un auteur ou d’un concept.

Le 26 août 2014, j’ai décidé de scinder les trois parties de ce recueil. En effet, Chemains conservera son côté voyageur-nomade initiatique tandis que Mes hommages sera un ouvrage consacré aux auteurs et créateurs que j’estime ou qui me font réagir.

Source : Claude Degas

Source : Claude Degas

À ce moment seule
j’irai sur le chemin
longeant une rivière infinie
celle qui abreuve la voix
des Saints

Extrait de Hommage à Rabah  Belamri inspiré de Un ange frappe à la vitre

En troisième lieu, j’ai créé un groupe Facebook intitulé Défi Poétik 2014. Celui-ci a pour but de compiler les défis poétiques que le public me lance. Le groupe constitue aussi une tribune fermée où je peux tester les œuvres auprès de leurs premiers destinataires : vous !

 

Source : Microsoft

Source : Microsoft

 

Verdure coassée que j’admire de mon balcon. Sous les quenouilles, une plate-bande d’yeux globuleux profite du soleil matinal. Dans le silence des hautes herbes, le chant du lac appelle mes têtards vigoureux.

Extrait de Jardin amphibie, poème en prose, commande de Valérie Bédard avec pour contrainte les mots têtards, crapaud, jardin et balcon

Pour ceux et celles qui aimeraient participer au projet interactif, vous pouvez me soumettre vos demandes de poème en spécifiant la contrainte (mot, thème, genre, référence culturelle, etc.) que vous désirez m’imposer. L’œuvre écrite vous sera dédiée par la suite dans le recueil. Pour ce faire, utilisez la fonction commentaire ci-dessous, ou abonnez-vous au groupe du défi via Facebook. Ce troisième recueil s’appellera Le défi poétik.

Copyright Martyne Pigeon 2014

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s